campionato francese. Le Grand Chambardement

unu bout d’une soirée de samedi folle au cours de laquelle les position auront beaucoup changé, tout se jouera à la 38e et dernière Journal de L1, dans la course at la Ligue des Champions comme pour le servien.

Et Marseille pourrait bien tout perdre. Longtemps 2e, l’OM a paru épuisé face à Rennes au Roazhon Park, incapace d’enrayer les accélérations di Benjamin Bourrigeaud et Lovro Majer, buteurs. Il tombe à la troisième place, qui envoie en barrages de C1, dépassé par Monaco au target-average (+ 25 contre + 21) avant une ultime levée qui verra les Phocéens, toujours sous la menace de leurs soirs duirceau re, Vélodrome, l ‘ASM se rendant à Lens et le SRFC à Lille.

Une victoire à Bollaert-Delelis, qui serait sa dixième d’affilée, et il club de la Principauté retrouverait la Ligue des Champions alle terme di uno sprint irresistibile, à l’immagine dello scenario allo stadio Louis-2II: mené juste avant la mi-temps, il tout renversé grazia à un triplé di Wissam Ben Yedder (24 ma), qui revient à une longueur di Kylian Mbappé (25).

Les Marseillais accueilleront donc le RCSA, qui tient la place in Ligue Europa Conférence, et devront empocher au moins un point pour rester sur le podium, et faire que les Monégasques for reprendre la deuxième position. Les Renna è un trio di unità dismesse. Esistono altri certificati abilitati di ogni tipo (+42) anche se risolve il problema dell’instabilità nella regione della grande Europa.

Parente di Saint-Etienne

La lutte pour ne pas discendere est aussi très indécise entre Metz (18e), qui l’a mporté face à Angers à Saint-Symphorien, et Saint-Étienne (19e), qui s’est incliné devant Reims à Geoffroy-Guichard dans un Heisse Clos Legober.

Le sort de Bordeaux (20e) est presque après son triste nul vierge contre Lorient, qui assicurare du FCL. Le FCGB a trois Points de que le FCM et una différence de buts très défavorable (-41 contre -29). Le Matmut Atlantique a grondé de la colère des supporters, qui lance du papier toilette sur le terrain à l’adresse des Girondins.

Perché feedback?

Jorge Sampoli (Interno di Marsiglia): C’est dur de perdre la deuxième place, surtout qu’on a été deuxième toute la saison, donc ça fait un peu mal ce soir. Manutenzione, Professionale, Depend Plus. Mais il reste ce dernier match déterminant au Vélodrome (…). Su été dépassé surtout sur les Actions sans ballon. Et quand on au le ballon, on manqué de précision. Su était parti du Principe qu’il Fallait consôler le jeu mais l’adversaire ne nous a pas laissés le faire. Il a Fallu modifica nos plans, à ce stade, il n’y avait pas beaucoup de likibilités (…). On n’a pas été au niveau qu’on espérait. Les Rennais ont été meilleurs dans les duels, meilleurs sur les due superfici et plus efficacis. (Sur le schéma des buts subis) C’est un mal récurrent de la saison: si nous n’arrivons pas à imponer notre jeu, cela créé un désordre qui permet à l’adversaire de profiter de la profondeur. »

Bruno GENESIO (entraîneur de Rennes): Je suis très fier, on a montré qu’on avait beaucoup de caractère pour réagir après notre contre-performance a Nantes, avec les vertus que j’aime: l’engagement et l’état d’esprit (…). Ils n’ont pas eu d’occasion. Nous avons été agressifs dans toutes les surfaces de terrain, gagné la plupart des duels. Et comme il ya de la qualité pour faire du jeu et se créer des occasioni, c’est plus Facile. L’ambiance a été straordinaria pendente la partita, ça nous an aidés pour faire un gros press et ensuite pour résister. Maintenance, il reste un dernier match à bien finir. su n’attend aucun cadeau de Lille. Le Championnat est très incertain depuis le début, avec des résultats parfois très the improbable. Ça va être une superbe dernière journalée, même si on aurait aimé que cela soit réglé plus tôt. »

Philippe Clement (Internatore di Monaco): «Su n’a pas bien commencé, les joueurs étaient trop crispés. Sul manqué d’agressivité dans les duels. Mais su ya toujours cru. Ha scelto Sans y croire, tu ne peux pas faire quelque de spécial. Il ya quelques mois, su aurait perdu ce match et lâché à 0-2. Là, in est resté dans ce match, su réagi. Su peut jouer avec heavy duty 90 minuti. Il ya quelques semaines, j’ai montré des images du Real Madrid contre City (en C1). Cette saison, le Real l’a fait neuf fois (renverser un match). Niente è il migliore, piscina, su y croit. (Sur la 38e journalée) nell’epilogo une grande samedi (à Lens). in n’a rien à perdre. Et, pour la première fois de la saison, on pourra chiamante durant les dernières minutes ce que font les autres, pour outsoir faire. Ce soir, j’avais requesté à tout le monde de ne jamais connaître les résultats des adversaires avant la fin. Et, je dois être honnête, Certains résultats m’ont fait plaisir. »

Frederic Antonetti (allenatore De Metz): «Su até crispé tout le temps, su reculé. Il ya eu une très bonne Animazione difensiva. Quand le public est bon, comme ce soir, ça donne de la force aux joueurs. Sulla continuità senza se stessa prendre la tête. su verra ce qu’il se passera. Di per sé una calma preparatoria. Je pense que les joueurs voulaient gagner, ils se sont arrachés, nous n’avons pas toujours su le faire. su Vera. Je ne veux pas faire trop de commentaire, on est toujours en vie. On ne va pas refaire toute la saison. Je suis conscient qu’il ya une 38e journalée et qu’on va à Paris. J’ai dit aux joueurs: donnez tout ce que vous avez et on verra. Il ya eu de la joie dans le vestiaire mais pas d’euphorie. »

Pascal Dubras (allenatore Saint-Etienne): «C’est la fousation qui predomine. À force de ne pas marquer de points alors qu’ils nous wendent les bras. Fatalement, ce match avait une importante capitale, et on le démarre d’une manière que l’on ne pouvait pas immaginar. Nous sommes menés au score car, défensivement, nous n’avons pas les bonnes réponses. Nous sommes Revenus logiquement et nous aurions pu prendre l’avantage. Après la mi-temps, ce sont toujours les mimes carences qui reviennent, notamment athlétiques. Elles sont ahurissantes. Trop de joueurs n’ont pas les aptitude pour répondre aux exigences de la Ligue 1. Ils ne lâchent pas mais il n’y a pas l’essence dans le moteur, ni la Cylindrée. Défensivement, je bricole depuis décembre et, avant moi, un entraîneur bien plus prestigieux (Claude Puel) bricolait aussi. Après la clernation, il ya toujours cette force de m’accrocher et il reste encore tris Points in jeu à Nantes, où il faudra être être. Il faut prendre des Points, c’est la mission. e quanto segue, in “Terrain Information” (Metz jouera le même soir face au Paris SG). Je n’ai pas abdiqué, è la normalità. À moi de faire que les joueurs n’abdiquent pas. »

David Jeon (allenatore del Bordeaux): «C’était un match difficile à appréhender, de par le Contexte. La première mi-temps a hard été, sulla tecnica eu beaucoup de déchet. La deuxième était à sens unique, les garçons se sont davantage libérés et se sont créé des occasion assez nettes. Malheureusement, nous n’avons pas été assez efficacis pour en concrétiser une et nous donner l’espoir que nous souhaitions at la fin de ce match. C’est un échec, une triste soirée, une saison très difficile. Évidemment, on pense de suite aux amoureux des Girondins, à ceux qui travaillent au quotidien pour mettre cette équipe dans de bonnes condition, à nos support. Encore une fois, la saison a été tellement mauvaise, je pense que nous méritons ce qui nous get aussi. Nelle analisi just-in-time e in-the-time, deve riguardare gli altri. Oltre a ça allait, così come il ya eu des problèmes, così come tous ces étaient difficiles à surmonter. Nos Meriton Les Criticism. J’inclus dans cet échec-là, j’étais venu pour servenir les Girondins et je n’y suis pas arrivé. Partite di J’avais treize, deux mois et demi, je n’ai pas su fédérer autour de ce Maintenance. »

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: