Demi-finale retour entre l’OM et Feyenoord: A Rotterdam, come à Marsiglia, c’est passion support avant tout

Ho apprezzato molto l’atmosfera dello stadio di Kuip. En tant qu’ancien joueur d’Ajax, je me suis bien sûr pris des broncas, mais ça fait party des emotions du football. Cette Ferveur Illustre Bien la Passion Intense Que les Supporters de Feyenoord Vivent à Chaque Match de Leur Clubdu supportérisme mondiale.

La forte identità proletaria della città portuale che unisce generazioni di portuali a Institué son appellation de Club du peuple (De club van het volk). Continua i tuoi tour di presenza in Europa e negli Stati Uniti. Nel maggio 1963, la finale dei tifosi della prima squadra a Lisbona dopo la finale dei Clubs of the Coupe Champions (Francia C1) contro il Benfica. L’ère des grandes transumances de support néerlandais remonte sans doute à ce déplacement naval …

Federcalcio europea

Feyenoord – Monaco, la semifinale in Francia na pas pu voir à la télé

IL YA 2 HYORS

Mais le grand moment qui cristallisera les passions de la Fierté du Sud (De Trots van Zuid, autre nom du club) sera la finale de C1 du 6 mai 1970 entre Feyenoord et le Celtic Glasgow a San Siro de Milan: 25.000 fan -Bas, égalité avec ceux venus d’Ecosse, help au triomphe des leurs (2-1 AP). Une finale Historique, puisque ce fut la première 100% anglosassone de l’histoire de la C1. Il y avait toujours eu auparavant un club latin en finale depuis sa création. Inoltre que le Celtic en 1967, il Feyenoord sera à l’origine du changement de paradigme qui verra les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Angleterre domina l’Europa en reléguant les club latins, dépassés.

Le triomphe de San Siro, dopo un’opposizione haletante des couleurs de maillots légendaires, a rendu “à jamais les premiers” les gars du Feyenoord, vainqueurs nationalaux de la C1 avant l’Ajax. Il club di Rotterdam riporta il foulée la prima Coupe Intercontinentale du pays en battant les Argentins d’Estudiantes LP (2-2 e 1-0). Ces deux victoires du Club de Rotterdam avaient lancé une glorieuse séquence inédite qui allait installer le football Hollandais au top européen: après la victoire de son rival en 1970, l’Ajax decisamente un triplé en C1 1971-72-73 et en 1974 Remportera la Coupe de l’UEFA contro il Tottenham (2-2 e altri 2-0).

Un Feyenoord, nei momenti di supporte aussi dans les mauvais

La Mystique supportériste du Feyenoord s’est établie mondialement à cette époque lors des matchs à l’atmosphère incandescente au Kuip, uno stadio à l’immenso aux Pays-Bas con una capacità di 60000 posti. Car c’est au vieux Stade Olympique d’Amsterdam que la bande à Cruyff disputait ses Grands matchs européens… Les célébrations gigantesques dans le centre-ville de Rotterdam étonnèrent tout le pays par leur communion des extatique exté lors de lors 1970. Invin, il i vincitori affrontano Celtic, Estudiantes e Spurs sono soddisfatti dei colpi di stato in stile dipendenza che non producono risultati favorevoli per combattere e combattere nel club “New Renunci Jamais”. Au Feyenoord, comme à Liverpool, la fidélité est légendaire: on soutient les gars dans les bons et les mauvais.

Les cinq trophées universaux sont à l’origine de l’excellence du foot néerlandais qui a perduré jusqu’à aujourd’hui. Les triomphes initiaux du Feyenoord 1970 ont paradoxalement ouvert les portes de la gloire à l’Ajax, club phare du pays, d’un point de vue tactical! L’Ajax qui jouait habit at 4-2-4 avait perdu la finale de C1 en 1969 face al Milan AC (4-1). O nel 1970, Le Feyenoord entraîné par l’Excellent Coach autrichien Ernst Happel jouait en 4-3-3 … Rinus Michels – presente nei Tribunes du Kuip lors du Feyenoord-Estudiantes de septembre 1970 – adoptera à son tour le 4 – 3- 3 en reculant Cruyff de l’attaque contro l’ambiente. Eureka! Le Football Total avaitrouvé son assise: l’Ajax gagna à son tour la C1 l’année suivante, en 19711. Les puristesacticiens du Feyenoord Revendent toujours l’apport au Voetbal Totaal des Principes d’Ernst Happel-3, ap.: 4 aussi press haut et piège du hors-jeu (Trappola fuorigioco) …

Lance dans un clash des Titans sous la dénomination du Klassieker, l’affrontement Feyenoord-Ajax agi come un catalizzatore puissant de la synthèse des Oranje des grandes années 70: une grosse composante Ajax (le beau jeois, les ‘bourgeme) All’unità delle Nazioni Unite Feyenoord (l’engagement physique, la grinta des “prolos” de Rotterdam au jeu moins esthétique). Ensuite ce sera plus une synthèse Ajax-PSV (les “paysans” d’Eindhoven, au sens plus musclé de la gagne) qui rassemblera la sélection nationale. En Coupe du monde 1974, c’est bien le mix Ajax-Feyenoord qui va propulser les Oranje contro la fine: sept ajacides e sept Feyenoord figurent dans les 22 sélectionnés au Mondial 1974! Outre le défenseur central du Feyenoord, Wim Rijsbergen, l’ambiente composto da Neeskens (Ajax) mais aussi des due cracks di Rotterdam, lo stratège Willem “Wim” van Hanegem e il relè Wim Jansen. Le Leaders de la sélection sera assicurato assicurato da Cruyff et Van Hanegem.

Un match tra l’Ajax de Johan Cruyff (qui lève les bras) e il Feyenoord Rotterdam de Ruud Gullit (à terre) et Willem van Hanegem (le numéro 10), en novembre 1982 allo stadio De Kuip

Credito: Getty Images

Un club non se ne va

Il grande contributo dell’istituto calcistico néerlandais è il jusqu’à aujourd’hui l’extraordinaire ferveur du peuple de Feyenoord. Vainqueur du dernier trophée européen du pays avec la coupe UEFA 2002 contre Dortmund (3-2 au Kuip et un double de son enfant-chéri Pierre Van Hooijdonk), FC Rotterdam a égallement “offert” au pays son L’allenatore Bert van Marwijk qui a mené Les Oranje en finale de coupe du monde 2010. Martin de Rhone (Atalanta), Nathan Ake (Man City), Noah Lang (Club Brugge) o Tyrell Malacia, Actuel Lateral Ghosh de Club.

Il seront peut-être les exeneurs des héros moins récents come il super crack Robin van Persie et des Feyenoord giocatori d’adozione marquants, tels que les idolâtrés du Kuip comme Dirk Kuyt, Giovanni van Bronckhorst (capitaine des Freige) Martins Indy. De Warriors de Rotterdam partecipa a les aime dans la cité portuaire. Des gars qui mouillent le maillot et qui montent fèrement au front. Voilà pourquoi, sans doute, la publicauté des partisans of Feyenoord s’est baptisée du nom “La Légion” (Het Legioen).

Pour le meilleur, avec ses chorégraphiés (dont le Hand in Hand, “Main dans la main”, son hymne), ses tifos extraordinaires, sa pyrotechnie flamboyante et ses déplacements de 8000 fan en moyenne (15000 à Mönchengladbach en 1996). Aux dernières nouvelles, ils seront environ 5000 a Marsiglia pour OM-Feyenoord de jeudi soir! La Légion, c’est aussi le pire, avec sa minigans tarés qui vandalisent encore parfois les Villes hôtes… et aussi l’image du club! Oltre a una “istituzione”, le club de Rotterdam demeure avant tout une commutauté. Au Feyenoord, le numéro 12 n’est attribué à aucun joueur: il appartient de droit au public, le douzième homme!

Pierre van Hooydonk Savor le Sacre de Feyenoord nella Coupe de Loeiva 2001/2002

Credito: Getty Images

Federcalcio europea

Après deux Accrocs, la semaine de tous les Dangers: l’OM ne peut pass se rater

IL YA 2 HYORS

Federcalcio europea

Melek, Deng, Bakambu… o sei tu l’altro? Sampaoli, la pointe et le casse-tête

IL YA 2 HYORS

Leave a Comment

%d bloggers like this: