«La Coupe du monde 2022 de football aura bien, mais à quel prix pour il Qatar? »

WLne bombe à retardement: l’expression a souvent servi à title l’attribution au Qatar de l’organisation de la Coupe du monde de football 2022. È di per sé irresistibile, la ‘bomba’ finale a esplodere in un momento di concorrenza stessa, Derroll. Finisse seulement, parce que depuis cette predicate, il ya un peu plus de dix ans, les successive déflagrations on été nombreuses.

Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a été entraînée dans une litania d’affaires judiciaires, et counterinte de bouleverser il calendario mondiale del calcio e déplaçant la competizione en novembre et decembre pour éviter des. Surtout, il Qatar a été moins placé dans la lumière espérée que sous un feu de Critiques dont at avait eu un avant-goût au moment des Mondiaux de cyclisme en 2016 et d’athlétisme en 2019.

En plus des appels au boycottage de son Mondial, un mouvement de defense emane désormais des footballeurs et de leurs sélections. Depuis quelques jours, Norvégiens, Allemands, Nérlandais et Danois ont, en préambule de leurs partite di qualificazione, arboré des message dénonçant le non-respect des droits humains par Doha.

Colpa politica per le regole sportive

L’allarme avait été Sonnée très tôt par des enquêtes du custode tu du Mond e altri rapporti di Human Rights Watch, Amnesty International e la Confédération sindacale internazionale. Une nouvelle étude du Quidien britannique, publiée en février, a fait déborder la coupe en recensant – pour une partie seulement des ressortissants étrangers – 6500 décès de travailleursigration depuis dix’ ans dans.

Un vingt du coup d’envoi, un cottage reste très è improbabile. A une époque plus Militante, celui du Mondial argentin de 1978 avait échoué, et on n’est plus au temps de la guerre froide, quand Washington et Moscou pouvaient entraîner leurs alliés dans l’abstention olympique (1980 olympique). Depuis, istanze matematiche internazionali basate sul rigido principio del divieto di espressioni politiche.

Mais alors que les sportifs et les viewers étaient tenus au silenzio, les gouvernements du sport Continaient à livrer celui-ci à des Etats cherchant à l’instrumentaliser, cette fois sous les formes modernes du potere morbido. L’apolitisme n’a plus consiste in qu’à s’épargner tout scrupule au moment de se mettre au service de régimes peu fréquentables – d’autant que même les démocrates les plus riches jugent gugent exorbitant le coût des sporténe grand etés.

L’argument des Confédérations Sports Selon lequel l’exposition médiatique contindrait les gouvernements on faire des ATeint ses limits. I giochi olimpici 2008 a Pechino non hanno incitato il regime cinese a cambiare? Si le Qatar a révisé son droit social, de Nature féodale, l’application des réformes est jugée insuffisante par les non gouvernementales (ONG) L’Etat maintenance autant d’opacité qu’il le peut, et la s’abstient de faire pression su figlio partenaire.

Le «sportwashing» sur la sellette

Jerome Valcke, ministro degli Affari esteri generale del calcio, n’avait-il pas Estimé en 2013, à Prop de Russie 2018: «Un moindre niveau de démocratie est parfois préférable pour Organizer une Coupe du monde» ? L’année suivante, figlio di un presidente, Sepp Blatter, disait que le football était «Oltre al movimento prostatico Fort Que No Porte Coil»

La sanctuarizzazione degli stadi apparaît dans toute son hypocrisie aujourd’hui, notamment chez les footballeurs, de plus en plus nombreux à la transgresser: soutien collectif au mouvement Black Lives Matter, soutien engagement collectif au mouvement Black Lives Matter, soutien engagement collectif au mouvement Black Lives Matter, soutien-de-joueurs position britanniques des Raheem en Este palettes Antoine Griezmann contre la persécution des Ouïgours, de Kylian Mbappé et d’autres contre les Violences Policières en France, ecc.

Si la conscience politique vient aux footballeurs (si elle leur revient, plus precement, car ils l’ont eue imples fois par le passé), s’ils s’accordent le droit d’être des citoyens et si on ne conteste plus légitimité at Ad esempio, non ci sono grandi competizioni per spremere sponsor, sponsor e operazioni per “sport e lavanderia”.

La “grande fête” de la prochaine Coupe du monde présentera un bilan humain accablant, se déroulera dans un pays de 2,5 milioni di abitanti (senza rappresentare il 10% de nationalaux) qui néglige les droits de l’homme, sans Traditionistique, dans des stades absurd surdimensionnés qu’il faudra «climatizzatore» …

L’évidence de cette aberration politique, sports, économique et écologique s’impose tardivement. La Coupe du monde 2022 aura bien place, mais à quel prix pour le Qatar?

Leave a Comment

%d bloggers like this: